Une étoile est apparue dans la constellation du Dauphin le 14 août : en réalité il s'agit de l'explosion partielle d'une étoile qui existait déjà mais qui était très discrète. Le phénomène a été découvert le 14 août à 20 h (heure française) par l'astronome amateur japonais Koichi Itagaki (de Yamagata). Avec son télescope de 180 mm équipé d'une caméra CCD, il a photographié l'apparition d'un astre brillant dans la constellation du Dauphin.

Baptisé Nova Delphini 2013, le phénomène n'a rien à voir avec l'apparition ou la naissance instantanée d'une étoile. Il s'agit d'un événement qui met en jeu deux astres liés par la gravitation : une naine blanche (qui est le résidu du noyau d'une étoile de type solaire ayant terminé sa vie) et une étoile géante.

Dans le cas de Nova Del 2013, la luminosité a augmenté soudainement d'au moins 25000 fois. Les atlas photo montrent en effet que l'astre qui est à l'origine de la nova était de magnitude 17 avant l'événement.

Lors de sa découverte le 14 août 2013, Nova Del 2013 était déjà aisément visible avec une paire de jumelles. Désormais, elle semble approcher la magnitude 5, ce qui la rend visible à l'œil nu. Et cela devrait durer quelques jours.

Bien qu'elle soit dans la constellation du Dauphin, la nova est tout près d'une autre petite constellation : la Flèche. Elle est même désignée par la pointe de la flèche puisqu'elle se situe presque exactement dans son prolongement ! Ces petites constellations sont aisées à trouver dans le ciel d'été. Elles sont de part et d'autre de la ligne imaginaire qui relie Altaïr à Deneb, deux des trois étoiles du Triangle d'été (avec Véga).



Un astre facile à observer !




Une photo de l'Uranoscope





Vu sur Internet: avant/après